Paysage et patrimoine

ce dossier sera complété progressivement selon nos études et les informations fournies

 

 

 

L'impact d'un parc éolien terrestre sur le paysage est décrit dans le document ci-dessous, produit par la DREAL des Pays de la Loire :

Synthèse régionale sur les modalités d’insertion paysagère des éoliennes dans les Pays de la Loire

Nous y retiendrons notamment :

- Un paysage de bocage non ouvert avec un habitat significatif et dispersé sont peu compatibles avec l'éolien.

 

- Un phénomènes de domination et d’écrasement visuel des habitations ou de perturbation par le bruit et les clignotants des nacelles.

 

- L’étalement du bâti restreint fortement les capacités à recevoir des parcs éoliens : risque de dominance ou
saturation des horizons vis-à-vis du bâti.

 

- Une zone sensible de 2 km autour des bourgs et hameaux agglomérés, où l’implantation d’éoliennes est susceptible d’avoir un impact fort, nécessite une grande vigilance.

 

- Les implantations projetées ne devront pas avoir pour effet d’encercler les bourgs, hameaux ou habitations isolées, ni de fermer leurs horizons visuels.

 

- Les aérogénérateurs ne doivent pas surplomber ou concurrencer la silhouette d’un village ou un élément repère du paysage (clocher, bâtiment remarquable...). La concurrence visuelle d’une éolienne avec un édifice emblématique du village, indépendamment de son éventuel statut de monument historique, est un impact à la fois pour le grand paysage et pour l’identification des habitants au village.

 

- Toutes les implantations irrégulières d'éoliennes , basées sur des opportunités foncières, ou des structures non compréhensibles au sol, sont à bannir.

 

- L’impact paysager est le plus vivement ressenti par les populations locales ou de passage, il convient donc de prendre en compte l’impact paysager des projets à l’échelle de leur perception visuelle (8 à 10 km) et non seulement dans leur proximité immédiate.

- L’éolienne doit respecter certaines proportions dans un rapport d’équilibre esthétique afin de conserver toute l’élégance de sa silhouette élancée. Cet équilibre s’établit généralement dans un rapport de 2/3 de la hauteur totale de l’éolienne pour le diamètre de rotor.

- Le projet prévoit deux groupes d’éoliennes distantes de plus d’1 kilomètre. Cet éloignement génère une absence de cohésion interne engendrant un inconfort de lecture du paysage ainsi produit

Circuits de randonnée

 

Les 2 zones identifiées par le projet éolien  sont traversées par le circuit de randonnée des Chênes référencé par la Communauté de Communes des Achards, à proximité immédiate du plan d'eau communal.

 

Un autre circuit part du chemin des Garnes, près du foyer-logement en direction du plan d'eau, puis donne accès à des sentiers plus ombragés en direction du Petit Bois, et rejoignent le Pas de l'Enfer, nom donné à ce site lorsque des tourbières marécageuses rendaient le passage difficile. Ensuite, vous accédez aux sentiers de la commune de Sainte-Flaive-des-Loups en rejoignant les villages de la Coiffaudière et du Tablier.

La zone nord de la commune est ainsi une zone de randonnée et de promenade importante pour les habitants de la commune et notamment du bourg, mais aussi une zone de transit importante vers les communes de Sainte-Flaive, Aubigny et les Clouzeaux.

.....

Suivez-nous sur Facebook

  • Facebook
​© 2020 par APEN. créé sur Wix.com
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now